La course à pied Les blogs courseapied.net : Wimm

Le blog de Wimm

Flux rss du blog, des réactions

Les derniers billets

Mes catégories

  • A venir

Mes liens

  • A venir

Le forum courseapied.net

Le chat courseapied.net

Les blogs courseapied.net

2007-06-24 23:59:06 : Je vous présente quelques copines...

Bonjour tout le monde, voici les photos que quelques amies avec lesquelles je vais sûrement bientôt aller courir le samedi matin au parc Monceau.

Les photos parlent d’elles mêmes.

Au revoir, à bientôt...

Les réactions

Par bobi, le 2007-06-25 01:58:03
je vous ai deja dit que dans mon equipe de volley yavait Bertrand, le copain d'Elodie Gossuin?
parfois elle venait nous voir aux matchs, c'etait sympa ;)

Par STEGU, le 2007-06-25 08:38:33
Quand je disais que le volley était un sport de fille !!!
Je crois que l'année prochaine je vais m'inscrire au volley féminin moi :-)))

Par Pépito, le 2007-06-25 08:47:18
Des maillots de bain, la plage, un p'tit ballon, un frogus au bon endoit au bon moment et hop un p'tit blog sympa !

Par jcc, le 2007-06-25 08:51:01
Trés bonne lecture pour un lundi matin , détente et sourireS .
Félicitation Wimm pour le " harem " que tu as su conquérir .

Par Sedef, le 2007-06-25 08:55:24
Pas trop dur ton entrainement, Wimm ?
Dire que j'ai loupé ce tournoi.
Me reste plus qu'à passer l'été à Palavas les flots.

Par folichon, le 2007-06-25 09:03:23
Je comprends que tu aies retrouvé le moral...
Ce genre de compétitions relativise la performance à l'état brut, sans aucun doute. Encore que...

Par Olmeta, le 2007-06-25 09:23:50
Elodie Gossuin est une vraie pouf, Bertrand aurait été plus inspiré de fricoter avec une de ces jolies donzelles au maillot minimaliste hummm....

Par La Pépite, le 2007-06-25 10:41:26
Ben oui ... mais tu comprends Wimm : quand on voit des filles au physique pareil,qui savent bien placer leurs coups, on comprend vite que tu as placé la barre très haute ...alors avant d'oser venir te rejoindre au Parc Monceau, il faut travailler la plastique, peaufiner le bronzage et ajuster la gestuelle, sinon, c'est nous qui allont nous prendre un râteau ;-)))

Par riri, le 2007-06-25 10:43:38
c'est un rêve ces photos !!!

merciiiiiiiiii

Par Rach, le 2007-06-25 11:02:34
Mais c'est un tres beau sport, le volley! Mille mercis pour le dernier photo. Je crois que je viens de trouver Mr Right!! ;)

Par Houdini, le 2007-06-25 11:26:53
Salut Wimm je veus bien faire l'effort de venir courrir avec toi le samedi matin.

Par jcc, le 2007-06-25 14:00:26
Wimm , ce midi , en courant j'ai pensé à un truc : si tu as un probléme pour stocker tes rateaux , j'ai un espace disponible pour mettre tes rateaux avec les miens , j'en ai pas mal également ( des rateaux bien sur) !

Par Wimm, le 2007-06-25 14:58:38
@ Bobi : Je me souviens meme apres le match l'avoir pris en photo avec le central de mon équipe.

@ STEGU : Pour t'inscrire dans une équipe féminine je te propose d'aller demander conseil à JPII. Il t'expliquera la démarche à suivre.

@ JCC et Pépito : en effet c'est très agréable à regarder, aussi bien en vrai qu'en photo.

@ Sedef : Oh oui c'est épuisant ! Mais c'est encore plus dur maintenant qu'elles sont parties :(

@ Folichon : c'est surtout grace à toi que mon moral est revenu (et aussi un peu grace à cette compet de beach volley, je dois bien l'avouer ;))

@ Olmeta : Tu penses qu'Elodie est libre le samedi matin ? ;)

@ La Pépite : Ok, c'est vrai que je place la barre un peu haute avec ces volleyeuses. Mais bon, j'accepte aussi les capeuses, elles sont pas mal non plus...

@ riri : de rien. C'est toujours tres beau de partager ses reves.

@Rach : C'est vrai que c'est un beau sport. Du coté masculin il faut réussir à allier puissance, vitesse, tonicité et légereté. Ca donne des gars au physique parfait, un peu comme Bobi et moi :D

@ Houdini : ca ne m'etonne pas de toi petit coquin ! ;)

@ Jcc : Merci pour ta proposition mais mes rateaux je me les garde. Pour moi c'est un peu comme des trophées. :)

Par bobi, le 2007-06-25 16:28:43
.honnetement Rach je ne vois pas ce tu lui trouves a ce gars ;))
En plus avec Wimm on t'avait proposé de faire un tournoi de beach ya pas tres longtemps, tu ne nous a meme pas repondu..
.pour Elodie j'ai son msn si vous etes interessés (generalement je ne vends pas cela trop cher hihihih )

Par STEGU8, le 2007-06-26 00:27:55
Wimm, j'arrive tout de suite ! Elles sont où tes copines ???

Votre pseudo :

Votre commentaire


Combien fait un plus trois ? (en toute lettre)


Pour me rendre sur place j’étais obligé de passer devant le révérend Père Komitas (place du Canada).
Je m’incline et pense également à Sédef et ses suédoises...



Arrivé sur place, je vois qu’on m’attendait puisque la première copine que je croise est toute seule sur le terrain


Une autre arrive. Elle a un niveau moyen mais je suis sympa et je l’autorise à jouer avec nous.


Tiens, une troisième copine est jalouse et me dit bonjour de loin. Pour la peine je ne lui ferai pas la bise !


Place au jeu. Grand prince je leur laisse le terrain.




Très beau geste technique d’attaque.


Service smashé mal cadré...


Très impressionnant ce bloc.


Tiens des petits futurs Wimm qui s’essayent à la pratique du râteau ! Ils ont encore pas mal de boulot pour être au point...


Krusti qui passait par là tente une approche. Je l’ai croisé 15’ plus tard en train de se consoler à parler râteaux avec les jeunes de la photo précédente.


Bon, j’ai aussi pensé à vous les filles en prenant en photo un des mes potes. Certes il est un peu moins costaud que moi mais ça va il est pas mal comme même ;)


Les 5 billets précédents

2007-05-19 00:54:02 : Le Mans, objectif loupé... - 1 photo - 31 réactions

Bonjour tout le monde, voila mon compte rendu de la course d'hier (jeudi 17 mai) au Mans.

Mme Wimm et moi avions décidé de faire d’une pierre deux coups en allant voir des amis au Mans et en participant en même temps à ce 10 km. Nous avions le matin repéré une partie du parcours et, à la vue des montées qui nous attendaient, avions vu que ce ne serait pas de la tarte.

M’enfin bon, je passe assez vite sur le « bordel » du début de course ou tout le monde était 15 mètres devant la ligne de départ, il a fallu au moins 10 minutes pour faire reculer toute cette foule.
Moi ayant vu qu’il n’y avait pas de tapis au début de la course, je savais qu’il n’y aurait que le temps réel. Je m’étais donc mis dans les premieres lignes. Petit rappel, j’avais pour objectif de passer sous les 40’. Le calcul est tout bete : faire juste un peu moins de 4’ au km.

Voila la course lancée... comme d’habitude alors que j’etais parmi les premiers, un groupe de 6 ou 7 athlètes du meme club (meme maillot) font front devant moi en courant à 13 km/h. J’ai du littéralement les contourner pour passer ! Cela a été le seul « pépin » du début de course.

Un truc assez drole : juste à mon niveau deux coureurs déguisés en « 118 – 218 » avec perruques et collants parlent à la foule et me passe au premier km avec une aisance déconcertante. Chapeau les gars, courir aussi vite en étant déguisé et en déconnant ca m’impressionne. On en reparlera plus tard...

Bon, revenons à la course, je cours le premier km avec le frein à main pour ne pas me cramer et c’est plutot pas mal puisque je le passe en 3’51.

Pour le second c’est une grosse descente suivie d’un faux plat montant assez long, il se fera en 3’55. Au total c’est 7’46, j’ai 14" d’avance.

Au km 3 c’est la fin de la montée puis le faux plat descendant qui soulage bien les jambes. Je passe en 3’56. Total : 11’42. J’ai 18" d’avance et je me dis que c’est parfait puisque pour l’instant j’ai fait tous les km juste en dessous de 4’.

4ème km : plat puis grosse montée. Aie c’est dur mais ça passe encore puisque je fait 3’58. Total 15’40 soit 20" d’avance.

5ème : fin de la grosse montée puis grosse descente puis re-faux plat montant. La c’est vraiment dur. Je passe en 4’14. Total 19’54. Je suis dégoûté car j’ai presque perdu toute mon avance sur ce km. Il ne me reste plus que 6" :(

6ème km : fin du faut plat montant. J’essaye de relancer sur la descente qui suit mais je ne fais pas mieux que 4’07. Total : 24’01 ! Ca y est, je ne suis plus dans les temps. Bon une seconde c’est pas trop grave, mais ce qui m’inquiete c’est que ca devient tres dur et les deux derniers km etaient à chaque fois au dessus de 4’.

7ème km : c’est plat ! Oui mais je n’arrive pas à en profiter et je ne passe qu’en 4’09. Total : 28’10. Je ne vois pas comment je vais pouvoir gagner 10" alors que je sais que la grosse difficulté m’attend...
8ème km : petit faut plat montant suivie d’une longue descente assez douce. Je suis vert car je m’accroche bien mais le chrono est sans appel : 4’07 pour ce km. Total : 32’17. J’ai du mal à croire que je vais récupérer 17" sur le finish. Au passage, en fin de km j’aperçois au loin les 118-218, ils courent deja beaucoup moins vite... ;)

9ème km : plat et sur la fin du km la grosse montée. J’arrive à récupérer et je double mes potes déguisés. Ils sont forts car ils gardent toujours leur bonne humeur et proposent à la foule des renseignements en tout genre. Mais pour moi c’est le coup de grace : je perds un temps fou dans la montée. Je n’ai plus de jus et passe en 4’15. Ca fait 36’32. C’est clair que je ne parviendrai pas à finir sous les 40’ :((((

10ème et dernier km : fin de la montée et arrivée. Toujours scotché dans cette BEEEP de montée, je sprint sur la fin mais juste pour l’honneur car je fais ce km en 4’12.

Au total une grande déception puisque je termine en 40’44 (40’47 officiel).

A l’arrivée je prends le temps de souffler, bois pas mal d’eau et je repars direct en direction de Mme Wimm qui veut finir en moins d’une heure. Je la récupère assez loin (vers le km 8,5). Elle etait perdue car elle avait oublié de déclencher son chrono au départ ! :)
Je l’aide à passer la grande montée et à finir le parcours. Elle fera 59’54. Elle au moins, elle a tenu son objectif ;)

Cette course est vraiment très bien organisée. Il y avait beaucoup de monde (1500 partants) et meme des meneuses d’allure (qui n’en manquait pas...) avec des ballons pour 50’, 55’ et 1h. Le parcours et aussi bien sympa puisque l’on se croise souvent. Cela donne l’occasion de voir la tete de course, toujours tres impressionnante, et ceux qui sont derrière.

Pour en revenir à ma course je constate que je n’aurai tenu que les 4 premiers km. Ensuite j’etais toujours à plus de 4’/km. Va falloir tenir plus longtemps pour réaliser mon objectif...
J’ai aussi pas mal souffert les km 6 et 7. Je suis donc bien sur énormément déçu. Juste apres la course je me suis dit que je ne passerai jamais sous cette foutue barre. Mais non, je l’aurai un jour, je l’aurai... !

Pour conclure je dirais que j’ai l’impression que je n’étais pas prêt. J’ai le sentiment qu’elle est venue trop tot apres le marathon. J’aurai du la faire en footing rapide, comme j’ai couru celle de handicap international de dimanche dernier. Bon, il me reste encore deux semaines pour remettre ca à Vincennes.

C’est étrange mais plus mes courses sont courtes et plus j’écris !

Merci à ceux qui ont eu le courage de lire jusqu’au bout mais je n’y peux rien, j’écris ce que je pense et je le partage.


Au revoir, à bientôt...

2007-04-18 10:40:34 : Marathon de Paris : Du reve à la réalité... - 8 photos - 44 réactions

A mon tour de vous parler de mon marathon.

Je vais commencer par le rdv au Cristal. Je retrouve une bonne partie de la bande des trombinés avec grand plaisir. Meme si le stress de l’epreuve qui nous attend est là on arrive tout de meme à plaisanter pas mal (surtout Krusti, lui de toute facon ne se pose pas de question : il compte mettre 3h10...)
On constate une chose inquietante : Bobi et Folichon ne sont pas la. Krusti et moi trouvons assez vite la raison... ils ont du faire la tournée des pubs ! Cela nous rassure, ils seront donc en pleine forme pour courir :)

Bon, il est temps pour moi de rejoindre le sas de départ et la je suis surpris par le monde. Je ne pensais pas que dans le sas rouge il y aurait autant de monde, je cherche un peu partout Jcc et LaPépite mais ils sont introuvables. Je laisse donc tomber et décide de courir tout seul comme un grand.
Arrive enfin le moment du départ... et cette musique si connue de tous les capeurs « Les Chariots de Feu » , c’etait tout simplement magnifique, il me semble que j’ai du courir le premier kilometre les yeux grands ouverts avec un sourire (surement) niait sur le visage. Quel bonheur ! J’en avais les larmes aux yeux . Ca parait idiot comme ca mais courir un marathon c’etait un reve pour moi, alors le fait de réaliser que j’y suis c’etait un sentiment tres fort.

Bon, revenons à la course. Il y a du monde devant moi, mais j’arrive à prendre une assez belle allure. Je comptais faire 3h (cad 4’15 / km) mais vu la chaleur je me suis dit que meme 3h10 ca serait génial.
1er km en 4’22. C’est parfait le monde devant moi me force à ralentir. Au second km Jcc me salue, merci à toi je ne t’avais pas reconnu.

Je passe les 5 premiers km en 21’17 soit 2 secondes de plus que ce que j’avais précu. C’est un peu rapide quand meme car je me rends compte que je suis déjà à 87% de FCM. J’espere juste que cela ne va pas monter plus haut...

Km 5 à 10 : en 21’40. J’ai ralenti car mon cardio monte toujours, je suis maintenant à 90%. Je sais tres bien que l’on ne peut courir un marathon à ce rythme la...
Porte Dorée je croise mon pote Noré, Mme Wimm et Pépito. Ca fait plaisir de vous voir.

Km 10 à 15 : On est dans le bois de Vincennes, je continue à ralentir tres progressivement car mon rythme cardiaque ne veut pas se calmer. Je passe les 5 km en 22’34. Je suis à 4’30/km. Je sais maintenant que c’est mort pour les 3h, mais je pense pouvoir accrocher les 3h15. Surtout que le fait de ralentir m’a fait passer de 92% (au km 11) à 89% (km 15) de FCMax. Je me dis que je suis sur la bonne voie et que mon rythme cardiaque va continuer à diminuer.

Km 15 à 20 : en 23’28. Le probleme ne se résout pas. Alors que je continue volontairement à diminuer mon allure je reste encore à 90% :(

Je passe le semi en 1h34h15. Soit plus de 6 minutes de plus qu’à Antony et pourtant je suis bien plus haut en terme de puls. Je commence sérieusement à penser que je suis dans un jour sans. Je me dis qu’avec un peu de chance je vais faire le second semi en 1h40 et terminer juste avant les ballons jaunes.

Km 20 à 25 : en 24’55. Là ca commence à etre tres dur, je suis toujours à 90% alors que je cours à 12 km/h ! Au niveau musculaire je commence aussi à fatiguer et je me rends compte que je ne vois pas comment je vais pouvoir finir en 3h15.

Km 25 à 30 : en 25’51. Bon que dire... je vois les ballons jaunes me passer à une vitesse ! Je ne cherche meme pas à les suivre, je suis toujours à 90% et de toute facon je n’ai plus de jambes.

Km 30 à 35 : en 26’45. Je cours à un peu plus de 11 km/h et dans ma tete je ne pense plus qu’a une chose : en septembre je me suis fixé 3h30 , il faut que j’y arrive !!! Du coup tous les km je me dis « plus que x km avant l’arrivée ». Je passe aussi pas mal de temps à calculer. Je me dis que si je cours à 6’/km je termine avant 3h30. 6’/km c’est du 10 km/h « j’en suis capable, je ne lacherai rien ! »

Km 35 à 40 : Enorme merci à Mme Wimm, Pépito et Sedef que je croise juste au virage porte d’Auteuil. Je sais que cette montée va etre tres dure mais ils m’encouragent et cela fait vraiment du bien. Vers le 38ème Toto me dépasse en me saluant, il a l’air relativement frais. Moi je ne peux plus avancer : ces 5 km je les fais en 29’44 soit 5’57/km. Je ne peux pas dire que je suis content, mais je suis toujours dans la course pour finir en moins de 3h30.

A partir de ce moment je prends conscience d’une chose : JE VAIS ETRE MARATHONIEN !!!
En effet, je ne peux cacher que l’idée d’abandonner m’est passée par la tete plus d’une fois. Il ne me reste plus que 2,195 km, c’est idiot mais je sais je vais les faire. Rien ne m’a arreté jusque la et je vais le finir ce marathon !
Du coup j’accélère : je passe de 10 à 12 km/h. Et là, miracle, j’ai beaucoup moins de douleurs aux jambes à cette allure ! Je fais les 2,195 km en 11’ (soit 12 km/h) et je savoure l’arrivée excatement de la meme facon que le départ : les yeux encore une fois grands ouverts je prends le temps de regarder la foule, un énorme sourire sur le visage. C’est que du bonheur.

Je termine en 3h27’11.

La suite et beaucoup moins drole, une fois la ligne passée je suis sur le point de tomber. J’ai un peu honte car je ne peux pas retirer tout seul la puce, je marche comme un zombie, j’arrive quand meme à remercier les gens qui me donnent ma médaille et le superbe pancho... mais j’ai une expression livide sur le visage et surtout j’ai extremement soif !
Je compte aller me faire soigner les pieds (je sens que j’ai quelques ampoules) et la Toto m’appelle. Il est arrivé depuis un moment et me fait passer avec lui dans la file d’attente. Toto, je pense que je t’en serais éternellement reconnaissant ;)
Je n’arrivais presque pas à me tenir debout et toi tu m’as soutenu physiquement et moralement.
Bref, avec Toto à mes cotés j’arrive à tenir jusqu'à la tente des soigneurs. Je tombe sur une jeune podologue qui m’aide à monter sur la table de soins (j’en étais incapable tout seul). C’est magique : dès qu’elle commence à s’occuper de moi je vais déjà beaucoup mieux. Que c’est bon de se faire chouchouter, je n’avais pas grand-chose mais se faire soigner les ampoules et masser c’est vraiment réconfortant.

Plus d’une heure et demie plus tard je retrouve enfin Mme Wimm ainsi que mon supporter Noré avec lesquels je suis aller fêter cet événement au resto. Quel bonheur de boire du vin et de manger une bonne viande rouge !!!

Pour conclure je voudrais revenir sur plusieurs choses. Je suis particulièrement fier d’avoir réussi à finir ce marathon sans jamais rien lacher. J’ai couru du début jusqu'à la fin, et meme si c’etait dur je ne voulais absolument pas abandonner.

Ensuite je me pose des questions, des « et si… » :
- Et si je m’etais arrété pour marcher et me reposer, est-ce que cela m’aurait aider à prendre mon souffle et à repartir plus vite ?
- Et si j’avais continué à courir à 14 km/h, j’aurai completement explosé ou est-ce que j’aurai quand meme pu finir au courage et donc faire un bien meilleur temps ?

Autre chose encore : quand je vois comment j’etais bien quand j’ai accéléré au 40ème km je me demande ce qui se serait passé si je l’avais fait plus tot... Est-ce que j’aurai tenu ou est-ce juste parce que psychologiquement j’etais bien puisque je savais qu’il ne me restait plus que deux km à faire ?

Avec des « et si ... » on peut refaire le monde. C’est pas facile de répondre à ces questions, mais elles me trottent quand meme dans la tete.

Bon, avant de finir mon roman, je veux sincèrement remercier ce forum et plus particulièrement SergeB et ses fameux plans.
Sans lui je n’aurai jamais été capable de faire ce marathon.


Au revoir, à bientôt...

2007-03-21 18:41:12 : Un dimanche à Antony - 1 photo - 22 réactions

Voila j’ai un peu de temps pour vous raconter ma vie alors aujourd’hui je vais vous parler du semi d’Antony de dimanche dernier.

J’avais fais la veille un repérage de la boucle je connaissais donc assez bien le parcours. Psychologiquement ça m’a pas mal aidé...

Quelques minutes avant le départ la pluie s’arrete de tomber et le ciel devient presque tout bleu, c’est bon signe :) J’ai aussi le temps de discuter 2 minutes avec deux trombinés bien sympa Martine et Fred. Je n’ai pas vu Toto avant la course.

Le départ est lancé et même si les rues sont étroites je ne suis pas gêné pour courir. Nous ne sommes pas si nombreux que ça (dans les 700) et je m’étais placé dans le premier tiers. Je ne perds que 9 secondes pour passer la ligne de départ, c’est l’écart qu’il y aura entre mon chrono et le temps officiel.

Mon objectif était 1h30 soit 4'15 au kilo mais je me sentais en forme et je me suis dit que j’allais essayer de faire du 4’10 par km (meme si je n’ai pas osé le dire sur ma trombine ;) )

Premier km tout en montée en 4’19 : je suis content, je ne suis pas parti trop vite (c’est la mon gros défaut). Apres les 500m du départ qui m’ont semblé tres dur, je me sens bien et commence à entrer dans la course.
Je passe le second en 4’08 ce qui est rapide puisque ça continue à monter sur cette portion. Les temps pour les kms suivants sont : 3’53 / 4’17 / 3’45 / 4’07 et 4’22. L’irrégularité vient tout simplement du dénivelé du parcours.
Cela ne m’inquiete pas trop car je constate que je tiens bien la moyenne du 4’10 au kilo, j’ai meme la lucidité de ralentir de temps en temps quand je vois que je m’emballe un peu...

Juste avant la fin du premier tour j’aperçois au dernier moment Serge et Blue Eyes qui encouragent généreusement tous les coureurs. Merci à vous. Serge j’ai eu du mal à te reconnaître sans ta tenue de Grand Schtroumf ;)
Le moral est donc très bon et je termine le premier tour (7km) en 28’51 un peu trop rapide mais pas du tout fatigué.

En début du second tour en pleine montée, je me fais rattraper par un petit asiatique tres léger et tres véloce. Vers le km 9 deux pompiers me doublent, ils ont eux aussi une belle allure et semblent faciles. On verra plus tard...

Tout le second tour se passe bien, mon passage au 10 km est de 41’28. Je perds un peu plus de temps sur les montées, mais rien de bien grave puisque je le boucle en 29’15 soit 5 secondes de plus que l’allure 4’10/km. Je suis encore très frais.
En fin de second tour je suis heureux car sans forcer je dépose dans la montée le petit asiatique qui semblait si léger :) J’ai pas de nouvelle de mes deux pompiers...

Au troisième tour, je commence à voir des gens marcher, j’essaye de les encourager de leur dire de continuer mais ca a l’air dur pour eux et ca me fait de la peine. Autant de peine quand je double au 19eme km un couple de « petits vieux » ils courent la tete baissée et le corps penché en avant. Je ne sais pas si ils souffraient ou si c’etait tout simplement leur facon de courir habituelle. Moi j’en termine et eux, il leur reste encore plus d’un tour à faire.
En tout cas le fait de commencer à prendre un tour à des gens me booste pas mal. D’autant plus que le 19 et le 20eme km sont plat et sur une assez longue ligne droite. J’apercois d’ailleurs au loin mes 2 pompiers ! Je passe ces deux kms en 7’50, continue cette allure et je les rattrape au niveau de la dernière montée. Il ne reste pas loin de 600 m de cote et c’est la fin. On fait une bonne partie de la montée ensemble et à 100m de l’arrivée j’accélère et passe la ligne devant eux. Il ne sera pas dit qu’on puisse doubler un Wimm si facilement !
Mon temps sur les 7,1 derniers km est de 29’46 pour un total de 1h27’52 à mon chrono et 1h28’01 en temps officiel.

Apres la course j’ai retrouvé Martine, Fred et Toto mais je n’ai pas pu discuter beaucoup car des amis m’attendaient et le champagne allait se réchauffer...

Je garde un tres bon souvenir de cette course et surtout de ma gestion d’allure. J’ai su maintenir la meme vitesse sur l’ensemble de la course, c’est une tres bonne chose.

Pour Krusti : je suis décu car je n’ai jamais croisé de femme sur le parcours, elles étaient soit trop devant soit trop derriere moi :(
Petit message pour Enzo : je termine 93eme moi aussi je suis dans le top 100 :)

Prochain rendez vous le 15 avril pour le marathon...

Au revoir, à bientôt…

2007-03-12 16:44:10 : Petite présentation - 1 photo - 30 réactions

Alors voila, à mon tour de créer un blog. Histoire de raconter un peu ma vie quoi ;)

Par quoi commencer... D'abord par mon pseudo, il me vient d'un de mes neveux qui n'arrivait pas à prononcer mon prénom. Le seul mot qu'il pouvait dire c'etait "Wimm" (Prononcer "v-i-m-e")

Pour ce qui est de la course à pied, j'ai commencé complement pas hasard il y a une bonne dizaine d'année. Il y avait une course de 15 km à l'endroit ou je passais mes vacances en moyenne montagne. Je ne suis dit : pourquoi pas !
Je termine premier junior (sur deux :) ) et gagne ma seule et unique coupe en cap. Ca m'a donné envie de continuer.

J'enchaine donc sur quelques courses sur paris en septembre, mais je me rends tres vite compte que la cap n'est pas du tout compatible avec l'autre sport que je pratique depuis pas mal de temps : le volley-ball.

Le laisse donc tomber la cap apres n'en avoir fait que pendant 5 mois :(

Je continue mon parcourt de volleyeur d'un niveau moyen (régional) pendant pres de 10 ans et voici qu'en juin dernier un ami me propose de faire un trail de 27 km du coté de chez lui. Le démon de la cap se réveille en moi, et je me lance dans l'aventure !
Je raconterai surement dans un autre sujet ce trail, mais en gros j'ai fait 24 km en 2h30...

En tout cas il n'en fallait pas plus pour me remotiver à courir et voici que fin septembre je m'inscris pour le marathon de paris.

Voila le début d'une aventure qui devrait me mener assez loin... (enfin j'espere)


Au revoir, et à bientot...

Tous les billets

www.courseapied.net - info@courseapied.net